Sélectionner une page

Investissement locatif : Pourquoi faire le choix du Grand Ouest ?

Le secteur géographique est un élément fondamental pour un investissement locatif. Avant d’investir, il faut s’assurer du dynamisme économique et démographique de la région, et bien sûr de la ville ciblée. Une forte demande locative est clé pour optimiser l’occupation du bien, et donc sa rentabilité !

Il est aussi essentiel d’anticiper la revente du bien. Et là encore, une bonne adresse dans une ville attractive assure la valorisation du bien sur le long terme, et donc sa plus-value potentielle.

A travers trois exemples (Nantes, Rennes, Brest), on vous explique pourquoi le Grand Ouest est à ce titre une formidable opportunité pour investir. Bien entendu, ces exemples sont loin d’être exhaustifs. D’autres villes de l’Ouest (Angers, Le Mans, Laval, etc.,) sont particulièrement attractives avec beaucoup de potentiel pour des investisseurs.

1. Des métropoles ultra dynamiques

De Saint-Malo à Brest en passant par Rennes et Nantes, le Grand Ouest connaît un fort dynamisme économique à travers une grande diversité des activités tertiaires et industrielles. Les nouvelles technologies sont aussi un fort levier de croissance pour les métropoles nantaise et rennaise qui contribuent largement à la « FrenchTech ».

Métropole de Nantes

La métropole de Nantes Saint Nazaire est le premier pôle économique du Grand Ouest. Un pôle industriel de premier plan dans la construction navale (STX), l’aéronautique (Alstom, Airbus) et l’agroalimentaire (Eurofins). Une région qui accueille à la fois de grands fleurons de l’industrie mais aussi un tissu dense de nombreuses startups du numérique.

Dans le secteur numérique, Nantes Métropole connait la première croissance de l’emploi en France avec plus de 1.000 emplois créés chaque année. L’arrivée récente de Doctolib à Nantes, avec la promesse de 500 emplois, conforte la sixième ville de France parmi les destinations favorites des entreprises parisiennes du numérique cherchant un deuxième bassin de recrutement pour accompagner leur développement.

Le lancement de l’opération EuroNantes, au pied de la gare TGV, traduit la volonté politique de favoriser l’émergence d’un quartier d’affaires de dimension nationale et international. Un quartier d’affaires qui va en outre bénéficier à horizon fin 2020 d’un renouvellement complet de la gare TGV.

Nantes arrive d’ailleurs en tête du baromètre Arthur Loyd 2019 sur l’ « attractivité et le dynamisme des métropoles française ». Selon cette étude, Nantes « performe une nouvelle fois pour tous les indicateurs économiques, en particulier, les emplois, puisqu’elle concentre le plus grand bassin de main d’œuvre des métropoles de sa catégorie avec 429 000 emplois. Son capital humain, son potentiel d’innovation et sa connexion aux autres territoires constituent également des atouts importants. ».

Métropole de Rennes

La métropole de Rennes tire également son épingle du jeu. Elle s’appuie sur un bassin d’emplois grandissant, un PIB/habitant important et un parc de logements de qualité pour attirer les nouveaux venus. Considérée comme un lieu de l’innovation, elle compte plus de 4 000 chercheurs dédiés à ces activités.

Ce dynamisme économique s’explique à la fois par le succès de grands groupes bretons implantés au cœur de la Métropole, parmi lesquels Samsic, Le Duff ou Legendre, mais aussi par la présence de poids lourds nationaux comme PSA ou Orange.

Au-delà de la présence de ces grands groupes, la capitale bretonne a su capitaliser sur ces atouts historiques pour prendre le virage du numérique, comme en témoigne la présence sur le territoire de 250 start-ups soutenues par Le Poool, dont des champions nationaux comme Digitaleo ou Klaxoon.

La mise en service de la LGV en 2017 ainsi que l’inauguration de la nouvelle gare à l’été 2019 a aussi donné un tremplin à la métropole. EuroRennes, son futur quartier d’affaires, fait office de véritable locomotive pour son attractivité. La métropole va également étoffer son offre de transport en commun en mettant en place une nouvelle ligne de métro à horizon 2020, qui sera connectée notamment à la ligne existante et à la nouvelle gare.

Métropole de Brest

Avec 120 000 emplois dans le secteur privé, et 65 000 dans le secteur public du fait du poids important des activités de défense, la zone d’emploi de Brest totalise 185 000 emplois.

La métropole brestoise se singularise en effet par la présence de fonctions stratégiques de l’Etat : premier port militaire de la façade atlantique et premier site français de formation pour la Marine Nationale, siège de la Force océanique stratégique et de la base de défense Brest-Lorient, ou encore siège d’agences et d’organismes nationaux (Ifremer).

Située à l’extrême-ouest du territoire, Brest est aussi bien reliée aux grandes métropoles régionales grâce à son aéroport. La Cité du Ponant bénéficie indirectement de la mise en service récente de la LGV Bretagne – Pays de la Loire, qui améliore son désenclavement depuis la capitale.

2. Des formations d’excellence

Le Grand Ouest est réputé pour sa forte attractivité pour les étudiants. Entre ses nombreuses Universités et ses villes plébiscitées pour leur vie étudiante, ce territoire est un formidable atout pour un investissement locatif.

Rennes Métropole est un site-clé du paysage français de l’enseignement supérieur et de la recherche. Le premier pôle universitaire du Grand Ouest accueille 69 000 étudiants et un nombre important d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche.

L’Université de Nantes, c’est le premier pôle d’enseignement supérieur et de recherche du Grand Ouest et contribue activement à l’attractivité du territoire. Nantes c’est aussi ses grandes écoles. Ses cinq écoles d’ingénieurs (Ecole des Mines, ONIRIS, Polytech’Nantes, Ecole Centrale et ICAM), son école de management Audencia régulièrement reconnue dans le top 10 mondial des classements, ou encore son Ecole de Design, des Beaux-Arts, ou d’architecture.

Brest dispose aussi d’un réel potentiel de croissance à long terme, notamment avec une présence importante de talents sur son territoire : elle possède le taux de diplômés le plus élevé des métropoles de sa catégorie, ainsi qu’une croissance positive de sa population de 15 – 29 ans. Autres atouts pour fidéliser ce vivier de talents : un coût du logement maîtrisé et une offre de soins développée notamment en établissements de santé.

Avec 25 000 étudiants au sein de l’Université de Bretagne Occidentale et de huit grandes écoles, la métropole brestoise est le deuxième pôle de formation supérieure de Bretagne. Avec une spécificité autour des formations supérieures maritimes.

3. Un territoire où il fait bon vivre

Les grandes métropoles de l’Ouest réussissent à capter de nombreux talents, séduits par la promesse d’un rythme de vie apaisé. Un phénomène qui fait écho au déploiement des lignes LGV vers l’ouest : LGV Atlantique et LGV Bretagne – Pays de la Loire.

A moins deux heures de Paris, sans bouchons et la plage en plus !

Nantes ou Rennes offrent ainsi un cadre de vie de grande qualité avec leurs nombreux parcs, une offre culturelle riche, et surtout leur proximité avec la mer ! Chose incroyable (pour un Parisien), vous pourrez faire un aller/retour dans la journée pour une terrasse les pieds dans le sable.

Souvent méconnue et sujette aux clichés tenaces (grisaille, architecture stalinienne), la ville de Brest jouit d’une véritable douceur de vie.

Facilement accessible, la ville dispose d’un maillage de transports « doux ».  Inauguré en 2012, le tramway permet de se déplacer d’un bout à l’autre de la ville, avec navettes vers l’aéroport. Il est complété par réseau de bus très dense.

Une ville à l’identité culturelle très forte. Tous les quatre ans, les Fêtes maritimes de Brest rassemblent des marins et des navires du monde entier. La rade de Brest est régulièrement le théâtre de courses et de compétitions internationales de voile.

Du littoral de la Manche à celui de l’Atlantique, des monts d’Arrée aux boucles de l’Aulne, les environs de Brest offrent des paysages magnifiques.

Nous laisserons la conclusion de cet article au baromètre 2019 Arthur Loyd sur l’attractivité des métropoles qui illustre la montée en puissance de l’arc Ouest : « Les métropoles du Grand Ouest se révèlent être très attractives et concentrent emplois & capital humain. En particulier grâce à une meilleure qualité de vie, comparée, notamment, à celle en région parisienne, et par une amélioration de la connectivité, avec des lignes à grande vitesse reliant la capitale à Rennes, et Nantes. »